sentier-du-chatau-de-fressac_32981324983_o.jpg Mer des rochers et CévennesThumbnailsSentier du chatêau de FressacMer des rochers et CévennesThumbnailsSentier du chatêau de FressacMer des rochers et CévennesThumbnailsSentier du chatêau de FressacMer des rochers et CévennesThumbnailsSentier du chatêau de FressacMer des rochers et CévennesThumbnailsSentier du chatêau de Fressac
« C'est dans une petite maison du bout de la rue du Synode du Désert qu'a eu lieu, en août 1715, une
réunion religieuse qui signa le retour de la pratique du culte protestant en France, culte largement éradiqué une dizaine d’années auparavant par les dragons du roi Louis XIV (la guerre des Camisards, 1702-1705). Antoine Court, un jeune protestant pas encore consacré pasteur, convoque là, dans une pièce aveugle, le premier synode (ou assemblée de délégués) du Désert. Cet événement jette les bases de la restructuration du protestantisme tandis que la réunion affiche l’ambition de redonner une structure ferme à l'Église clandestine en fixant sa discipline, ses assemblées et la formation de ses pasteurs. La maison est aujourd’hui habitée mais ne se visite pas, seule une grande plaque de marbre mémorielle est incrustée au mur de façade. »
( carnet de ballades en Piémont Cévenol )