oppidum-de-ceyrac-6_37160665935_o.jpg Oppidum de Ceyrac #7ThumbnailsOppidum de Ceyrac #5Oppidum de Ceyrac #7ThumbnailsOppidum de Ceyrac #5Oppidum de Ceyrac #7ThumbnailsOppidum de Ceyrac #5Oppidum de Ceyrac #7ThumbnailsOppidum de Ceyrac #5Oppidum de Ceyrac #7ThumbnailsOppidum de Ceyrac #5
Découvert en 1905, il s’agit d’un rempart encerclant une surface de 500 m² et sur laquelle furent découverts de « nombreux débris de poteries grises qui rappellent celles des Volces Arécomiques et quelques silex grossièrement taillés et fortement patinés » (Provost et al. 1999a, 347). La prospection effectuée en 2010 sur ce site a permis de retrouver cette enceinte, néanmoins aucun tesson ne fut repéré. Cet établissement reste donc à ce jour mal daté et difficile à caractériser; sa petite superficie le distingue des établissements contemporains.

« Archéologie de la haute et moyenne vallée du Vidourle, de l’âge du Fer à l’an mille » par Maxime Scrinzi.
Information
Author
Anthony Morel
Downloads
9
Location
View on OpenStreetMap
Rating score
no rating
Rate this photo
Visits
50
EXIF Metadata
NIKON CORPORATION NIKON D5300
f/14
18 mm
1/320 s
400
0 EV
no, mode: unknown
Maker
NIKON CORPORATION
Model
NIKON D5300
Exposure Time
1/320 s
Focal Length
18 mm
Aperture Number
14
Exposure compensation
0 EV
ISO
400
Date Time of Original
2017:09:10 14:56:51
Exposure Program
normal
Flash
no, mode: unknown
Contrast
normal
Saturation
normal
Sharpness
normal
Exposure Metering Mode
pattern
iptc_Object
Oppidum de Ceyrac #6
iptc_Keywords
France, garrigue, protohistoire, été, Gorges de Rieutord, Fage et Cagnasse, Conqueyrac, département du Gard, Nikon D5300, randonnée, Histoire, Pic de Ceyrac, Ceyrac, Occitanie, vestige, oppidum, Natura 2000
iptc_Special_Instructions
iptc_Originating_Program
digiKam
iptc_Program_version
5.9.0
iptc_By_line
Anthony Morel
iptc_By_line_Title
iptc_City
iptc_Province_State
iptc_Country_Primary_Location_Code
iptc_Country_Primary_Location_Name
iptc_Credit
© 2016 - Tous droits réservés
iptc_Source
iptc_Copyright_Notice
iptc_Caption_Abstract
Découvert en 1905, il s’agit d’un rempart encerclant une surface de 500 m² et sur laquelle furent découverts de « nombreux débris de poteries grises qui rappellent celles des Volces Arécomiques et quelques silex grossièrement taillés et fortement patinés » (Provost et al. 1999a, 347). La prospection effectuée en 2010 sur ce site a permis de retrouver cette enceinte, néanmoins aucun tesson ne fut repéré. Cet établissement reste donc à ce jour mal daté et difficile à caractériser; sa petite superficie le distingue des établissements contemporains. « Archéologie de la haute et moyenne vallée du Vidourle, de l’âge du Fer à l’an mille » par Maxime Scrinzi.